Allocution du Président de la République (7 juin 2005) [vi]

A l’occation du déjeuner offert en l’honneur de son exellence Monsieur le Secrétaire Général du Parti Communiste Vietnamien

Palais de l’Elysée, mardi 7 juin 2005
GIF
GIF - 48 ko
Entretien entre M. Nong Duc Manh, Secrétaire Général du Parti communiste du Vietnam , et M. Jacques Chirac, Président de la République française, le 7 juin 2005 au Palais de l’Elysée à Paris (Ministère des Affaires étrangères)

Monsieur le Secrétaire Général,
Je veux d’abord vous dire mon très grand plaisir de vous accueillir aujourd’hui pour votre première visite officielle dans votre fonction actuelle, en France. Vous y êtes le très bienvenu, ainsi que les hautes personnalités vietnamiennes qui nous font l’amitié de vous accompagner et que je salue cordialement.

Il y a quelques mois seulement, mon épouse et moi-même étions en visite d’Etat au Vietnam, à l’occasion du 5ème Sommet à Hanoi des Chefs d’État et de gouvernement de l’Asie et d’Europe. Ce furent des moments inoubliables dont je veux une nouvelle fois vous remercier, Monsieur le Secrétaire Général ainsi que par votre intermédiaire le peuple vietnamien tout entier.

Le partenariat, politique, économique, culturel, entre l’Asie et l’Europe est essentiel à l’équilibre du monde. Essentiel, pour construire une mondialisation plus humaine, pour aider à l’émergence d’un monde plus juste, plus stable, plus solidaire, plus démocratique, et plus respectueux des droits de l’homme.

Dans cette tâche, le Vietnam et la France sont des partenaires naturels. Vous et nous mettons déjà notre coopération au service des États les plus pauvres du Sud. Vous et nous sommes animés de la même détermination à faire réussir le Sommet des Nations Unies en septembre prochain. Ensemble, nous mettons notre dialogue politique, qui gagne en force et en densité, au service du renforcement de la stabilité de la région Asie Pacifique.

Premier partenaire occidental du Vietnam dans les domaines de l’investissement et de la coopération, la France souhaite plus que jamais être le partenaire de référence du Vietnam.

Pour cela, notre relation économique doit encore s’approfondir, avec notamment la création d’un Haut Conseil pour le développement de la coopération économique entre le Vietnam et la France. Il aura pour missions prioritaires le développement de partenariats public/privé exemplaires en même temps que le renforcement de la coordination de nos projets avec les institutions financières internationales. Je pense en particulier à notre contribution à la rénovation attendue du pont de Long Bien à Hanoi. Symbolique !

Il lui reviendra également d’explorer les voies d’avenir de notre coopération industrielle, en particulier dans les secteurs structurants de l’aéronautique, des transports, de l’énergie. L’important contrat de construction de la raffinerie de Dung Quat, la signature du contrat de construction d’une station de télédétection sont quelques exemples d’une coopération que nous souhaitons toujours plus étroite, et ceci dans l’intérêt de nos deux pays.

Enfin, pour resserrer encore le lien puissant qui nous unit, nous avons notre dialogue culturel. En octobre prochain, celui-ci s’incarnera de manière spectaculaire dans la grande exposition que le Musée Guimet consacrera à l’art du Champa, avec, je le sais, votre soutien déterminé et je vous en remercie.

Monsieur le Secrétaire général,

Je veux saluer l’esprit de dialogue et de solidarité cher à tous les francophones et dont notre relation témoigne avec force.

Vingt ans après le lancement de la politique de renouveau, votre société repose désormais sur des bases qui lui permettent de faire sans crainte le pari de l’épanouissement personnel et des libertés. Face à ce nouveau défi, je veux vous redire la volonté de la France d’être à vos côtés et de continuer à accompagner votre pays dans la poursuite de son processus de modernisation économique, sociale et politique.

C’est à cette amitié et à ce partenariat exemplaire que je lève mon verre. Je le lève, Monsieur le Secrétaire général, en votre honneur, en l’honneur des hautes personnalités qui nous entourent aujourd’hui, en l’honneur du Vietnam et de son peuple si proche du peuple français par le coeur, le souvenir, le caractère et l’âme.

Vive le Vietnam et vive la France !

publié le 20/03/2006

Haut de page