Direction de la coopération internationale du Ministère de l’intérieur.

Placée sous l’autorité des Directeurs généraux de la police et de la gendarmerie nationales, la Direction de la coopération internationale du ministère de l’Intérieur, connue sous la dénomination SCTIP jusqu’en 2010, a été créée en 1961, au moment de la mise en œuvre du processus de la décolonisation afin d’apporter l’assistance de cadres de la police française aux Etats nouvellement indépendants. Progressivement, elle a élargi son champ de coopération géographique et thématique (elle couvre la coopération de sécurité intérieure et civile).

Missions de la DCI

La DCI, dont les services centraux se trouvent à Nanterre, participe à la mise en œuvre de la politique étrangère de la France en matière de sécurité intérieure. Elle étudie, programme et effectue des actions de coopération technique pour lesquelles elle assure également le suivi et l’évaluation. En ce sens, la DCI, que ce soit dans son action quotidienne ou dans la préparation d’accords de coopération bilatéraux ou multilatéraux, contribue directement à la sécurité intérieure de la France en aidant chacun des Etats partenaires à parfaire les conditions de sa propre sécurité. Grâce à des échanges permanents d’informations à travers le réseau des attachés de sécurité intérieure, la DCI développe une coopération opérationnelle devenue prioritaire. Elle coordonne et anime des travaux d’experts menés dans le cadre de la coopération institutionnelle au niveau international et, plus précisément, de l’Union Européenne. Elle veille à la recherche de financements alternatifs et à la promotion des technologies nationales.

La DCI au Vietnam

La délégation de la DCI à Hanoi, placée au sein de l’Ambassade de France au Vietnam, a été ouverte en mars 1999. Elle se compose d’un attaché de sécurité intérieure, le commandant Pierre Guiton, ayant compétence au Vietnam, au Cambodge et au Laos et d’une assistante.

Sous l’autorité de l’ambassadeur, l’attaché de sécurité intérieure a pour missions :

- de conseiller l’ambassadeur dans les domaines de la sécurité intérieure française,

- d’être l’interlocuteur technique des autorités locales en matière de police et de sécurité civile,

- de proposer et d’animer les programmes de coopération dans ces domaines,

- de mettre en œuvre la coopération opérationnelle fondée sur l’échange d’informations, notamment en ce qui concerne la criminalité internationale (l’immigration irrégulière, la criminalité organisée, le terrorisme, le trafic de stupéfiants, la traite des êtres humains),

- de participer, en liaison avec les deux services consulaires (Hanoi et Ho Chi Minh-Ville) à la mission d’assistance de la communauté française résidente, mais aussi dans le domaine des faux documents ou de toute autre affaire à connotation judiciaire,

- d’apporter son concours, en liaison avec le service économique, à la promotion de l’industrie française dans le domaine des équipements de sécurité,

- de représenter l’ambassade dans les réunions internationales multilatérales et bilatérales (ONUDC, Mini-Groupe de Dublin) pour les problèmes liés à la criminalité internationale.

La coopération de sécurité intérieure avec le Vietnam

La coopération franco-vietnamienne de sécurité intérieure repose sur un accord intergouvernemental signé en novembre 2009, à l’occasion de la visite officielle de M. François Fillon au Vietnam.

La délégation de la DCI au Vietnam organise, en partenariat avec le Ministère de la sécurité publique du Vietnam, des stages de formation aux techniques d’enquête, des visites d’études en France et des séminaires régionaux permettant d’intégrer la dimension transnationale des problématiques abordées.

Les thèmes de coopération sont variés mais concernent prioritairement :

- la lutte contre les réseaux d’immigration illégale et la fraude documentaire,

- la lutte contre la traite des êtres humains, notamment celle des femmes et des enfants, et le « tourisme sexuel »,

- la lutte contre le trafic des produits stupéfiants,

- la lutte contre les contrefaçons susceptibles de porter atteinte à la santé publique (trafics de produits pharmaceutiques, de cosmétiques, de spiritueux…). Ce dernier domaine d’intervention a fait l’objet d’une convention de coopération signée le 9 décembre 2011, entre l’ambassade de France à Hanoi et le MSP, pour une durée de trois ans et un montant de 1 million d’euros,

- la coopération et les échanges en matière de sécurité civile et de prévention et de gestion des crises.

Actualité récente de la DCI au Vietnam

  • Stage de formation à la protection des mineurs (Hanoi, juillet 2013).
  • Conférence régionale sur la lutte contre le trafic des faux médicaments (Hanoi, septembre 2013).

JPEG

  • Stage de formation « Gestion d’une scène de crime » (Phnom Penh, octobre 2013).

JPEG


Informations pratiques :

Courriel : ambafrance.hanoi@diplomatie.gouv.fr
Liens utiles : Ministère de l’Intérieur www.interieur.gouv.fr

publié le 01/04/2014

Haut de page