Francophonie

Le Vietnam et la Francophonie

- Le Vietnam figure parmi les membres fondateurs de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT, 1970), qui fut la première forme d’organisation intergouvernementale fondée sur le partage du français.

- En 1997, le Vietnam accueille le premier sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui vise à donner une nouvelle impulsion à la Francophonie, en accroissant son rôle politique.

- A Hanoï, l’OIF possède un Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique. L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est également implantée dans le pays depuis 1993.

- On estime qu’il y a au Vietnam 0,7 % de locuteurs francophones (sur une population de près de 90 millions d’habitants), soit environ 150 000 locuteurs réels, 200 000 occasionnels (source : OIF, 2010). Une partie de l’élite a été formée en France.

- Au début des années 1990 a été créé un ambitieux dispositif pour l’apprentissage du français au niveau de l’enseignement primaire et secondaire par la mise en place de classes bilingues (enseignement intensif du français, enseignement de mathématiques et de physique en français). Durant la même période, des filières francophones universitaires ont également été créées.

- Depuis 2013, le Vietnam préside par ailleurs le «  Réseau de structures et d’institutions en charge de la Francophonie dans la région Asie-Pacifique  » (RESIFAP) qui a pour objectif de mettre en place des actions francophones en Asie-Pacifique. Pour la période 2013-2015, le réseau a défini un plan d’action accordant une place de premier rang à la dynamique économique et au développement durable, tout en promouvant la langue française au sein des systèmes éducatifs ainsi que les échanges entre les pays francophones.

- Enfin, le Vietnam est le seul pays d’Asie du Sud-est dans lequel TV5 Monde diffuse ses programmes avec sous-titrage dans la langue du pays.

Promotion de la Francophonie

Il existe au Vietnam de multiples acteurs de la Francophonie  : l’OIF, l’AUF, la Délégation Wallonie Bruxelles et le gouvernement français notamment, qui interviennent dans le cadre d’actions de formation des enseignants de français (enseignement primaire, secondaire et universitaire y compris cursus à visée professionnelle) mais également de plaidoyer en faveur de l’apprentissage de la langue française, et plus généralement, de la diversité linguistique .

Les interventions de ces acteurs se déclinent en outre en l’organisation d’ une série d’initiatives et de manifestations  : Journée internationale de la Francophonie, un festival annuel de films francophones dans plusieurs villes du pays, coopération avec les médias nationaux (soutien au quotidien en langue française « Le Courrier du Vietnam », émissions à la radio et programmes sur des chaînes de télévisions nationales), participation à l’organisation d’événements autour de la langue française au sein d’établissements d’enseignement ou de lieux culturels.

publié le 27/03/2014

Haut de page