Historique [vi]

Histoire du site

JPEG

Le domaine occupé par l’Ambassade a été le siège de la Société des Distilleries de l’Indochine fondée en mai 1901 par A. Fontaine. Cette société fut de 1903 à 1933 détentrice du monopole de la fabrication de l’alcool et était l’une des plus puissantes compagnies d’Indochine. Forte de cinq distilleries d’alcool, elle faisait partie du groupe Fontaine qui avait également des intérêts dans le tabac et dans le commerce.

Le domaine comprenait des bureaux, la villa du directeur avec sa piscine et sa « pool house », ainsi que trois villas plus petites construites en 1912.

JPEG - 29.6 ko
Ancienne résidence principale
JPEG - 26.7 ko
Petites villas

L’ensemble du domaine a été acheté par l’Etat français en deux fois, fin 1949 et fin 1952.

Le Général de Lattre de Tassigny s’y installa en décembre 1950 en tant que haut-commissaire de la France en Indochine et commandant supérieur des troupes françaises.

Il fit construire un haut mur de séparation avec les logements du personnel local ainsi qu’une villa typique du style des années 1950, destinée à son adjoint et qui est à présent la résidence de l’Ambassadeur.

JPEG - 26 ko
Mur de Lattre

Le quartier général des Forces Françaises accueillit en 1951 la chapelle ardente du Lieutenant Bernard de Lattre de Tassigny, fils du Général, mort en opération près de Ninh Binh.

A la suite des accords de Genève, le terrain - attribué à la France, en vertu des accords de Phu Lo de 1954 - devint le siège de la délégation générale du gouvernement de la République Française à Hanoi. Au cours de bombardements américains, la résidence principale fut détruite le 11 octobre 1972.

JPEG - 40.1 ko
La résidence principale a été détruite par les bombardements américains

Pierre Susini, délégué général, gravement blessé, mourut à son arrivée à Paris. Cinq autres personnes, dont quatre employés vietnamiens, trouvèrent la mort dans ce bombardement.

JPEG - 49.2 ko
Les victimes du bombardement

Le successeur de Pierre Susini, Claude Chayet, s’installa à la fin de 1972 dans la villa 1950.

JPEG - 39 ko
La façade de la Résidence de l’Ambassadeur

Le 6 juin 1973, à la suite des accords de Paris, notre délégation fut élevée au rang d’ambassade.

A la suite de la politique de « renouveau » (doi moi), l’accroissement des relations économiques et de coopération entre la France et le Vietnam et l’augmentation des effectifs du personnel de l’Ambassade, rendirent nécessaire la construction de nouveaux bâtiments.

D’importants travaux d’agrandissement de l’Ambassade furent engagés de mars 1993 à l’été 1997 pour créer des bureaux supplémentaires et rénover les édifices existants. Une nouvelle aile fut ajoutée à l’Ambassade, sur l’emplacement de l’ancienne résidence détruite en 1972.

JPEG - 34.1 ko
La façade principale de l’Ambassade

De 1995 à 1997, la résidence de l’Ambassadeur fut rénovée et l’une des villas de 1912, réaménagée pour l’accueil des hôtes. Un pavillon de réception, d’une originale structure métallo-textile, fut édifié sur l’emplacement du court de tennis ; des cuisines adjacentes furent alors aménagées dans l’ancienne "pool house".

JPEG - 37.2 ko
Pavillon de Réception

Un accord domanial a été signé avec les autorités vietnamiennes le 26 octobre 2002 afin de régler les questions immobilières pendantes depuis les accords de Phu Lo de 1954. Cet accord a notamment permis une délimitation précise du campus de l’ambassade de France. En 2006 s’est construit, à l’angle des rues Ba Trieu et Tran Hung Dao, le bâtiment abritant les services de la Mission Economique.

JPEG - 75.4 ko
Nouveaux locaux de la Mission Economique

publié le 29/06/2011

Haut de page