Les écoles

Particularité française, les Grandes Écoles ont été créées parallèlement au système universitaire dès le début du 19ème siècle pour former des hauts fonctionnaires dans tous les domaines de l’Administration et des services publics français. Aujourd’hui, les Grandes Écoles continuent à dispenser un enseignement de haut niveau et demeurent très sélectives. Tout en restant des établissements d’excellence, les Grandes Écoles se sont ouvertes à un plus grand nombre d’étudiants, ainsi qu’à l’international en accueillant les étudiants étrangers avec des procédures d’admission spécifiques.

Les Écoles d’ingénieurs

Orientées vers la formation professionnelle de haut niveau pour les besoins de l’industrie, les écoles d’ingénieurs, généralement publiques, ont été les premières grandes écoles à voir le jour en France. Habilitées et évaluées périodiquement par la Commission nationale des Titres d’Ingénieurs (CTI), elles couvrent tous les domaines des sciences de l’ingénieur. La formation peut être généraliste (comme à l’École Polytechnique, dans les Écoles Centrales ou dans les Écoles des Mines, qui forment des ingénieurs aptes à assurer toutes les fonctions dans l’entreprise) ou plus spécialisée (agronomie, chimie, informatique...).

http://www.cti-commission.fr/

Les Grandes Écoles de Commerce et de Gestion

Dépendantes des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) ou relevant du secteur privé, les Écoles de Commerce et de Gestion (environ 230) proposent des filières et pédagogies adaptées à l’évolution de l’environnement économique et aux nouvelles pratiques du management, souvent articulées autour de stages et d’échanges internationaux. On y trouve des établissements très réputés : HEC (École des Hautes Études Commerciales), ESCP Europe (École Supérieure de Commerce de Paris - Europe), ESSEC (École Supérieure nationale de Sciences Économiques et Commerciales), EDHEC de Lille (École des Hautes Études Commerciales du Nord), EM Lyon (École de Management de Lyon), ou encore les ESC (Écoles Supérieures de Commerce). Les diplômes délivrés sont des diplômes d’École reconnus par l’État et les entreprises.

Les IAE (instituts d’administration des entreprises) sont des instituts de management rattachés aux universités. Ils combinent les avantages de l’université (lien avec le monde de la recherche, frais de scolarité attrayants, interdisciplinarité, etc.) et ceux des écoles de commerce (fort lien avec le monde professionnel, diplômes professionnels et labels, excellent rang dans les classements internationaux, etc.).

http://www.capcampus.com/etudiant/grande_ecole/annuaire/ecoles_de_commerce/home.asp

Autres Grandes Écoles et Grands Établissements

Hormis les formations d’ingénieurs et de commerce, il existe des Grandes Écoles ou des grands établissements qui dispensent des enseignements de haut niveau dans divers domaines : formation des enseignants et des chercheurs, administration publique, filières artistiques,... Les Écoles Normales Supérieures, l’École de la Magistrature, l’École Nationale d’Administration (ENA), l’Institut d’Études Politiques de Paris (« Sciences Po » Paris), l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) sont internationalement reconnues et proposent souvent des cycles spécifiques pour les étudiants ou professionnels internationaux.

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Les écoles d’architecture

Les études d’architecture s’inscrivent dans le schéma européen d’harmonisation des diplômes (LMD : Licence, Master, Doctorat) :

• un premier cycle d’études d’une durée de 3 ans, menant au diplôme d’études en architecture et conférant le grade de Licence (DEEA)

• un deuxième cycle d’études d’une durée de 2 ans, menant au diplôme d’État d’architecte et conférant le grade de Master (DEA)

• un troisième cycle d’études d’une durée de 3 ans, menant au doctorat d’architecture et conférant le grade de Docteur

Les 20 écoles nationales d’architecture relevant du ministère de la Culture proposent des formations plus poussées, après la cinquième année d’études, conduisant à des diplômes de spécialisation et d’approfondissement en architecture (DSA), des diplômes propres aux écoles d’architecture (DPEA) ainsi que l’habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP).

www.archi.fr

Les écoles d’art

Les écoles nationales supérieures d’art sont des écoles de haut niveau, de type Grande École. Elles délivrent le diplôme national après 4 à 5 années d’études. Les modes de recrutement, très sélectifs, sont propres à l’École. Citons l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris (ENSB), l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD), l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI), l’École Nationale Supérieure des Métiers de l’Image et du Son (FEMIS), l’École Nationale Supérieure Louis Lumière, l’École Nationale de la Photographie d’Arles.

Les écoles supérieures d’arts appliqués jouissent d’une grande réputation et leur qualité est reconnue de tous les professionnels. Avec une admission sélective, elles délivrent des diplômes nationaux de niveau bac+2 à bac +4. Elles sont au nombre de quatre : l’École supérieure des arts appliqués (Duperré), l’École supérieure des arts appliqués aux industries de l’ameublement et de l’architecture intérieure (Boulle), l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (Olivier de Serres), l’École supérieure des arts et industries graphiques (Estienne).

Le réseau Campus Art  : le site internet www.campusart.org donne accès à des formations de niveaux Licence, Master 1 et Master 2, proposées (sous certaines conditions) par un réseau d’établissements animé par Campus France. Le site propose aussi des informations générales sur les études d’art en France, et aide à s’orienter vers une école supérieure d’art ou d’arts appliqués, vers une école publique ou privée, ou encore vers une université.

publié le 25/03/2014

Haut de page