Les relations politiques bilatérales franco-vietnamiennes [vi]

Les relations franco-vietnamiennes gardent l’empreinte d’un long passé commun. L’établissement de relations diplomatiques proprement dites avec la République socialiste du Vietnam remonte à 1973. Cependant, c’est à partir de la venue du président Mitterrand au Vietnam en 1993 que la relation bilatérale a connu une véritable impulsion.

JPEG - 14.2 ko
Visite d’Etat du Président Mitterrand à Hanoi en 1993

La France a été l’un des premiers pays occidentaux à soutenir la politique de rénovation du Vietnam, accompagnant le développement et l’ouverture du pays depuis. Dans les domaines de la formation (scolaire, universitaire, médicale), de la recherche, de la francophonie, de la culture, de nombreux programmes de coopération ambitieux ont depuis été créés et développés avec succès.

Les relations bilatérales sont depuis lors nourries d’un dialogue régulier. La France et le Vietnam ont ainsi signé le 25 septembre 2013, à l’occasion de la deuxième visite du Premier ministre Nguyen Tan Dung en France, une déclaration de Partenariat stratégique, qui a pour objectif le renforcement de la relation dans tous les domaines (politique, défense, économie, éducation, culture).

Les relations politiques sont par ailleurs rythmées par des rencontres régulières à haut niveau. Du côté français, on dénombre quatre visites présidentielles au Vietnam (François Mitterrand en 1993, Jacques Chirac en 1997 et 2004, François Hollande en 2016) et une visite du Premier ministre François Fillon en novembre 2009.

JPEG - 20.2 ko
Cérémonie d’accueil, 12 novembre 2009

Du côté vietnamien, plusieurs visites en France ont également été organisées : du président de la République socialiste du Vietnam en 2002, du Secrétaire général du Parti en 2005, et du Premier ministre Nguyen Tan Dung en octobre 2007, en septembre 2013 et en décembre 2015 (lancement de la COP 21). Le Président de la République a également rencontré le Premier ministre Nguyen Tan Dung en octobre 2014 (en marge du sommet de l’ASEM de Milan), le Président Truong Tan Sang en septembre 2015 (en marge de l’AGNU) et le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc en mai 2016 (en marge du G7 d’Ise Shima).Par ailleurs, on recense de très nombreuses visites ministérielles et parlementaires. En 2015, M. Michel Sapin, ministre du Travail, Mme Yamina Benguigui ministre chargée de la Francophonie, Mme Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur et M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères se sont rendus au Vietnam. En 2015 a également eu lieu la visite de Mme Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

L’année 2016 a été ponctuée par la venue de Mme Catherine Deroche présidente du Groupe interparlementaire d’Amitié France-Vietnam du Sénat (février 2016), celle du président de l’Assemblée nationale M. Claude Bartolone (mars 2016) et celle du ministre de la Défense M. Jean-Yves Le Drian (juin 2016). Par ailleurs, Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, a co-présidé avec Nguyen The Phuong, vice-ministre du plan et de l’investissement, la 4ème session du dialogue économique de haut niveau franco-vietnamien (juillet 2016). Le vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères Pham Binh Minh a également rencontré M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères, à Oulan Bator en juillet 2016 (en marge du sommet de l’ASEM).

L’année 2016 a, enfin, surtout été marquée par la visite du Président de la République française, M. François Hollande, du 5 au 7 septembre 2016 à l’invitation du Président de la République Socialiste du Vietnam, Monsieur Tran Dai Quang. A l’Université Nationale du Vietnam de Hanoi, M. Hollande a prononcé un important discours visant à dessiner l’avenir commun de la France et du Vietnam. Cette intervention, appréciée par le parterre d’étudiants et de hauts fonctionnaires devant lequel elle a été prononcée, a fait la Une des journaux vietnamiens. Au-delà des entretiens protocolaires, le Président a également visité le vieux quartier de Hanoi, avec pour guide le brillant mathématicien franco-vietnamien Ngô Bao Châu. Dans une Ho Chi Minh-Ville forte d’une croissance impressionnante, le Président a donné un tour plus économique à sa visite et a rencontré les dirigeants de la ville : M. Nguyen Thanh Phong, Président du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville, et M. Dinh La Thang, Secrétaire général du Parti communiste de Ho Chi Minh-Ville. La déclaration commune signée à l’issue de la visite de M. Hollande souligne la contribution de ce déplacement officiel au renforcement du Partenariat stratégique conclu entre les deux pays. Le Président de la République française a, à son tour, invité le Président de la République socialiste du Vietnam à effectuer une visite en France, invitation que le Président Tran Dai Quang a acceptée.

JPEG - 31.5 ko
Visite d’Etat du Président François Hollande au Vietnam en 2016

Par ailleurs, les échanges de visite des groupes d’amitié parlementaires s’effectuent périodiquement entre la France et le Vietnam. Les relations franco-vietnamiennes se nourrissent également des relations entre collectivités locales, qui se réunissent régulièrement autour des assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne. La 10ème édition de ces assises a eu lieu à Can Tho du 14 au 16 septembre 2016, à la suite de la visite du Président Hollande.

Les relations bilatérales, enfin, sont marquées par la participation du Vietnam à la Francophonie. Le Vietnam figure parmi les membres fondateurs de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), première organisation intergouvernementale fondée sur le partage du français en 1970. Le Vietnam est également membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), dont le premier sommet s’est d’ailleurs tenu à Hanoi en 1997. On recense au Vietnam 0,7% de locuteurs francophones dont 150 000 apprenants de français. Si, contrairement à il y a 20 ans, le français subit aujourd’hui la concurrence de l’anglais, nombre d’étudiants souhaitent toujours l’apprendre pour ensuite poursuivre des études en France ou par intérêt pour la culture hexagonale. En 2016, 6500 étudiants vietnamiens se trouvaient en France et près de 1400 étudiants partent chaque année poursuivre leur cursus universitaire dans notre pays. A cet égard, il importe de souligner que le flux étudiant vers la France a augmenté de 5 à 10% chaque année depuis 2014.

Voir aussi : website du ministère des Affaires étrangères et européennes

publié le 17/02/2017

Haut de page