Pôles Universitaires Français et formations délocalisées

Les établissements français d’enseignement supérieur assurent une présence importante au Vietnam et contribuent à compenser le déficit structurel de formations de niveau master dont souffre le pays. Au-delà des délocalisations de formations françaises dans un environnement structuré (Pôles Universitaires Français – PUF cf. infra), plus de huit cents étudiants vietnamiens sont régulièrement inscrits dans la trentaine de formations diplômantes françaises recensées par cette Ambassade pour l’année universitaire 2013/2014. Ces formations accueillent également un petit nombre d’étudiants français au Vietnam.

Téléchargez ici la liste des formations françaises délocalisées (hors double diplômes et formations médicales) au Vietnam recensées pour l’année universitaire 2013/2014.

JPEG

A leur création en 2004, les PUF ambitionnaient de fédérer les formations françaises délocalisées au Vietnam (40 % des formations délocalisées à l’époque de leur création), en partenariat avec les Universités Nationales du Vietnam (UNV) à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. Initialement soutenus dans le cadre d’un FSP (Fonds de solidarité prioritaire) désormais échu, les PUF sont passés en 2011 en gestion entièrement vietnamienne. Depuis lors, les PUF d’Hanoi et de Ho Chi Minh Ville suivent des trajectoires différentes :

Le PUF de Hanoi, dont la codirection franco-vietnamienne a cessé en novembre 2011, cherche un nouveau souffle alors que les formations originelles ont été transférées aux composantes de l’UNV d’Hanoi. Le PUF de Hanoi, qui se considère comme une pépinière de formations délocalisées, offrant accompagnement administratif et soutien logistique les premières années de délocalisation ; n’héberge plus qu’une seule formation, un Master 2 (M2) en Management financier de l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Bordeaux 4 en formation continue.

Un autre M2 en management et communication, également de l’IAE de Bordeaux 4 et en formation continue, est actuellement à l’étude, ainsi qu’un Master MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion d’entreprises) en coordination avec les Universités de Bordeaux 4 et Tours.

Du point de vue administratif, le PUF de Hanoi est rattaché à l’Institut Francophone International (IFI) dont la création au sein de l’UNV d’Hanoi a été décidée par l’UNV en 2012, sur les bases (et la notoriété) de l’Institut Francophone d’Informatique (ex IFI) géré jusqu’en janvier 2014 par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

Le PUF de Ho Chi Minh-Ville (HCMV), qui est une composante propre de l’UNV d’HCMV (l’équivalent d’une faculté), fédère désormais cinq formations françaises délocalisées, organisées en deux filières :

  • Une Licence d’Economie Gestion, initialement habilitée par la Toulouse School of Economics (TSE, Université Toulouse Capitole), avec deux cursus (en français et en anglais). Les évolutions de la faculté d’économie de l’Université de Toulouse Capitole ont conduit l’établissement toulousain à reformuler son offre.
    En lien avec l’UNV d’HCMV, une licence d’Economie et Gestion, conforme aux besoins du marché de l’emploi vietnamien, mais sous tutelle de l’IAE de Toulouse sera spécifiquement habilitée pour le Vietnam dès 2014 (avec à la clé toujours un diplôme de Toulouse Capitole et le maintien de la filière francophone que l’établissement français souhaitait initialement supprimer).
  • Un Master d’Economie des Affaires (Université Toulouse Capitole - TSE), enseigné en anglais
  • Une Licence d’Informatique (Université de Bordeaux 1 enseignée en français)
  • Deux Masters d’informatique (Universités de Bordeaux 1 et Paris Sud) avec un tronc commun en 1ère année de master –M1)

publié le 27/03/2014

Haut de page