Présentation

Le développement rapide du Vietnam nécessite des ressources qualifiées et de qualité, tant au niveau des techniciens qu’au niveau des ingénieurs et des cadres d’entreprises. La coopération dans le domaine de la formation des ressources humaines au Vietnam vise à apporter la pédagogie et l’expérience des formations en français ou « à la française ». L’objectif est de promouvoir les succès obtenus dans les universités vietnamiennes avec le concours des Grandes Ecoles et universités françaises pour en faire des références dont les institutions vietnamiennes pourront s’inspirer.

L’action de cette ambassade s’appuie sur une histoire déjà riche en matière de coopération inter-établissements. En effet, en 2006, plus de 160 accords ont été signés entre universités françaises et vietnamiennes. Il visent principalement à accroître la mobilité étudiante et enseignante et à apporter un appui à l’enseignement au Vietnam, par la formation de formateurs de formateurs. Un certain nombre de programmes visent également à installer sur place des modules ou des formations complètes en partenariat avec les meilleures universités vietnamiennes.

Ont participé à cet élan : l’important Programme de formation des ingénieurs d’excellence au Vietnam (PFIEV) et les programmes du
Centre Franco-Vietnamien de Formation à la Gestion (CFVG) et du Centre de Formation à la Maintenance Industrielle (CFMI), le premier pour les cadres supérieurs de l’industrie, le deuxième dans le domaine de la formation au management, le troisième dans celui de la formation des techniciens supérieurs en maintenance.

La mission de l’ambassade, dans le contexte d’ouverture du Vietnam, consiste maintenant à inciter les acteurs de cette coopération multiforme à se rapprocher et à constituer des consortiums, partout où cela est possible. A cet effet, des actions conduisent à structurer par domaine, de façon à pouvoir donner à la présence universitaire française une image visible et unifiée et un label d’excellence.

Plus récents, les Pôles Universitaires Français ont pour objectif de fédérer les formations délocalisées d’universités françaises en assurant la cohérence et la qualité de l’offre.

L’accord intergouvernemental pour la création et le développement de l’Université des sciences et technologies de Hanoi (USTH) a été signé à l’occasion de la visite au Vietnam du Premier ministre français, du 12 au 14 novembre 2009. L’université ouvrira ses portes le 10 octobre 2010 et délivrera des diplômes conjoints français-vietnamiens.

Les inscriptions sont ouvertes sont pour les trois premières formations :
- licence "sciences et technologies"
- master "biotechnologie-pharmacologie"
- master "matériaux-nanotechnologies"

Les étudiants peuvent d’ores et déjà adresser leur candidature à l’ambassade, à Roger Eychenne

publié le 19/05/2014

Haut de page