Présentation

1-/ La coopération décentralisée française au Vietnam

1. Une coopération ancienne et dynamique

L’action des collectivités locales françaises apporte une forte valeur ajoutée à la coopération de la France au Vietnam par leur participation au développement socio-économique territorial ainsi qu’au renforcement des capacités institutionnelles des acteurs locaux.

La coopération entre collectivités locales françaises et vietnamiennes est ancienne. Elle débute en 1989 avec la mise en place du partenariat entre la Région Ile-de-France et la Ville de Hanoï et se développe fortement dans les années 90. Le dynamisme de cette forme de coopération est lié à la présence d’une multiplicité d’acteurs et à l’implication de l’ensemble des échelons territoriaux. Les partenariats sont nombreux et variés. Les représentations de collectivités territoriales témoignent de l’ancrage et de l’implication durable des collectivités françaises au Vietnam. Six collectivités territoriales françaises sont représentées au Vietnam :

•Conseil Régional d’Ile de France/ Institut des Métiers de la Ville (IMV) à Hanoi

•Conseil Régional du Rhône-Alpes/ Entreprise Rhône-Alpes International (ERAI)/ Centre de Prospective et d’Etudes Urbaines (PADDI) à Ho Chi Minh Ville

•Conseil Régional d’Aquitaine/ Assistant technique à Lao Cai (+ un Volontaire de Solidarité Internationale)

•Conseil Général des Côtes d’Armor/ Centre de la francophonie de Vinh (une volontaire française + un stagiaire FLE)

•Conseil Général du Val de Marne/ Correspondant local à Yen Bai

•Ville de Toulouse/ Bureau de Gestion du Vieux Quartier de Hanoï

2. Des partenariats nombreux et variés

La Délégation pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales (DAECT) recense ainsi plus d’une vingtaine de collectivités territoriales et structures intercommunales françaises impliquées dans des coopérations. Ce sont au total plus de 240 projets qui ont vu le jour depuis les débuts de la coopération décentralisée franco-vietnamienne.
Actuellement, Cités Unies France recense 73 projets de coopération décentralisée dans des domaines aussi divers que : urbanisme, santé, culture, francophonie, eau et assainissement, développement rural, patrimoine, environnement, éducation/recherche, formation professionnelle, échanges économiques… cf. Atlas français de la coopération décentralisée

3. Une forte demande des collectivités vietnamiennes

L’implication des collectivités territoriales vietnamiennes dans les projets est forte. On assiste à la mise en place d’un véritable partenariat. A l’échelon gouvernemental, ce sont les Direction Europe du Ministère des Affaires Etrangères (MOFA) et Direction d’organisation de l’autorité locale du Ministère de l’Intérieur (MOHA) qui sont chargées de l’approbation des accords de coopération entre collectivités locales vietnamiennes et étrangères. Les deux ministères sont responsables de la coordination et du suivi des projets de coopération décentralisée et relaient, auprès des collectivités vietnamiennes, les demandes de partenariats provenant des collectivités françaises. L’association nationale des villes vietnamiennes (ACVN) est la seule association représentative des collectivités locales au Vietnam. Elle a été reconnue par le MOHA, en 2000.

Les villes et provinces vietnamiennes souhaitent développer des partenariats avec des collectivités françaises, notamment dans les domaines de la formation professionnelle, la gestion des services publics, l’aménagement du territoire, les échanges culturels. L’expérience française dans ces domaines est considérée comme exemplaire par les partenaires vietnamiens. Les provinces vietnamiennes voient également en ces partenariats, un réel potentiel de développement économique.

Sept collectivités territoriales vietnamiennes recherchent une coopération avec une collectivité territoriale française et/ou un jumelage. cf.Bourse-projets (DAECT)

4. Perspectives

Plusieurs défis doivent néanmoins encore être relevés afin d’améliorer la visibilité et l’efficacité des projets menés, à savoir :

•Poursuivre le dialogue avec les administrations en charge de la décentralisation et de la réforme administrative

•Consolider la coopération dans la gouvernance locale et le développement durable

•Resserrer les liens avec les associations de collectivités territoriales

•Accentuer la cohérence thématique et géographique des coopérations

•Développer des réseaux, créer de nouveaux partenariats

•Enrichir les coopérations d’un volet de transfert linguistique.

Une nouvelle réflexion devrait également s’orienter autour des thématiques suivantes :

•La promotion des entreprises locales françaises présentes au Vietnam ;

•le rôle des collectivités territoriales françaises dans le processus de décentralisation au Vietnam.

A télécharger :
Les compétences juridiques des collectivités territoriales vietnamiennes

2-/ Les Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne

Organisées de façon régulière tous les deux-trois ans, les Assises sont l’occasion de rassembler l’ensemble des acteurs de la coopération décentralisée et non gouvernementale, de mutualiser les expériences et ainsi de maintenir le dynamisme de cette coopération de proximité. Elles favorisent également la création de nouveaux partenariats entre collectivités territoriales.

Les premières assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne ont eu lieu à Lille en 1996. Les dernières assises (9ème édition) du 10 au 12 juin 2013 à Brest, sous l’égide du conseil régional de Bretagne, avec le soutien des collectivités bretonnes. Elles s’inscrivaient dans le cadre de l’Année Croisée France-Vietnam 2013/2014. Lors de ces assises, la ville de Can Tho (Sud du Vietnam) a été désignée comme ville organisatrice de la 10ème édition qui aura lieu en 2016.

publié le 26/03/2014

Haut de page