Toulouse et Hanoi s’engagent pour le climat [vi]

Les villes de Toulouse et Hanoï s’associent pour mettre en œuvre des politiques publiques répondant à un enjeu d’adaptation climatique, par une réduction des émissions de gaz à effet de serre et de consommation énergétique.

Depuis 1996, Hanoï et Toulouse coopèrent dans le domaine de la protection et de la mise en valeur du quartier ancien de Hanoï. Cette relation d’amitié n’a cessé de se renforcer avec l’élargissement des échanges dans les domaines culturel, économique et en matière de développement urbain durable.

L’enjeu du développement urbain durable a été pris en compte dès 2012 avec l’aménagement de l’axe urbain " Ton Duc Thang – Nguyen – Trai " selon une démarche participative intégrant les modes de vie, les comportements et les besoins des habitants, dans le processus d’évolution de la ville.

Un nouvel accord de partenariat a été signé en 2014, à l’occasion de la semaine culturelle de Hanoï à Toulouse organisée dans le cadre de l’" Année Vietnam-France ", marquant la volonté de poursuite de cet engagement.

Dans le cadre du nouveau projet, il s’agit, d’une part, d’avoir une réflexion commune autour des modes de déplacement du " Vieux quartier " , dit des " 36 rues ", et notamment la mise en place d’un plan de circulation qui détourne les flux de transit et la définition de principes de partage des espaces publics (continuité piétonnes, places, paysagements, activités commerciales diurnes et nocturnes…). D’autre part, de poursuivre l’aménagement de l’axe urbain " Ton Duc Thang – Nguyen Trai ", en incluant des transports collectifs propres qui priorisent clairement le partage de l’espace public aux dépens de la voiture individuelle.

publié le 14/03/2016

Haut de page